Arabelle Audin, violoncelle

Photoarabelleaudin    

De ses premiers contacts avec le violoncelle, dans une école de musique de quartier, Arabelle a gardé la certitude que le plaisir est indispensable à l’apprentissage instrumental, mais aussi que chacun doit pouvoir avoir accès à une musique de qualité. C’est ce qu’elle vise aujourd’hui à travers ses activités de violoncelliste et de professeur de violoncelle, multipliant les concerts hors des salles traditionnelles et les actions pédagogiques hors des conservatoires, la musique étant un excellent moyen de partage et d’échange.

Comme violoncelliste, elle se produit au sein de divers ensembles de musique de chambre, sa formation favorite (Ensemble de Violoncelles Varga, Association Classica Viva, Duo Zene et, depuis 2017, des formations ponctuelles variées).

Curieuse et avide d’apprendre, elle a suivi des études musicales supérieures longues et exigeantes, doublement axées sur l’interprétation et l’enseignement, qui ont abouti à l’obtention du Master d’interprétation en 2016 (CNSMD de Lyon) et du Certificat d’Aptitude de professeur de violoncelle en 2019 (CNSMD de Paris). Son cursus au Pôle Supérieur de Paris dans la classe d’Hélène Dautry, professeure marquante, l’avait formée à l’interprétation musicale et au Diplôme d’État d’enseignement du violoncelle, obtenu en 2014. Elle s’était alors perfectionnée auprès de la concertiste Anne Gastinel. Elle a par ailleurs eu la chance d’étudier durant six mois à la Liszt Academy de Budapest dans la classe d’István Varga, violoncelliste hors du commun qui a imprégné durablement son rapport à la sonorité et à la musique.

Arabelle est actuellement professeur de violoncelle au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Fresnes et à l’école de musique associative Polynotes (Paris, 11e). La passion de l’enseignement n’ayant pas de frontières, un jumelage entre Polynotes et l’école "Arbre à Musique" de Yaoundé l’a conduite au Cameroun afin d’y initier des enfants au violoncelle et d’échanger avec les professeurs. Elle participe aussi à divers projets ayant pour but de porter la musique à un maximum d’enfants, notamment en partenariat avec l’Education Nationale.

Passionnée de questions de didactique, elle s’est inspirée des pédagogies actives auxquelles elle s’est initiée pour créer un outil pédagogique innovant qui consiste à faciliter l’expression instrumentale à travers le mouvement corporel.

Arabelle ne met pas de barrière entre son activité de musicienne et celle d’enseignante. Complémentaires, elles lui permettent de concevoir et de réaliser avec les élèves des spectacles ambitieux alliant musique, théâtre et danse.